Categories
WordPress

Le Fleuve St-Laurent – St-Laurent River


Coup de coeur du jury
Festival du film professionnel de drone. Nantes, France

Grand prix, – Catégorie Documentaire
Festival CinéDrone Saint-Médard-en-Jalles,France

Music (Jeremy Soule) Skyrim
Pilote-Réalisateur: David Etienne Durivage
Narration: Norman Boivin
Texte: Gatien Lapointe

Après un travail de trois ans, David Etienne Durivage offre ce film tourné entièrement avec des drones.
Une nouvelle façon de découvrir l’immensité du joyau Québecois, Le Fleuve St-Laurent.

Je suis né de ce paysage
J’ai pris souffle dans le limon du fleuve

Le monde entier vient frapper à mes flancs

J’entends le monde battre dans mon sang

Je suis mémoire je suis avenir
J’ai arraché au ciel la clarté de mes yeux
J’ai ouvert mes paumes aux quatre vents
Je prends règne sur les saisons

Fleuve dont les flots m’entraînent m’enchaînent
J’apprendrai la phrase âpre et belle de tes rives

Ta bouche est le début de la mer
J’entrevois une très longue patience

Le cœur plein d’énigmes je rêve d’un ciel pur
Ma langue est une feuille en pleine terre

Je suivrai la marche du fleuve
Je connais ensemble hier et demain
Et c’est aujourd’hui qu’il me faut construire

Solitaire et habité d’amour
J’unis la bouche au flanc qui frissonne
J’unis l’arbre à la terre étonnée
Je mène à leurs noces tous les désirs
Mon pas enflamme chaque saison
Mon souffle agrandit chaque demeure
Et l’expérience ondule au large de ma main

Un double horizon découpe mes yeux
Vulnérable on m’a jeté parmi les hasards
Mortel on m’a marqué d’éternité

J’ouvre des routes je jette des ponts
Je prends des images de chaque événement
J’invente un paysage pour chaque âge

Comment l’homme pourrait-il vivre ici
Par quel mot prendrait-il possession de ce sol

La distance est trop grande entre chaque homme
Nous n’avons pas le temps de regarder la terre

Le froid nous oblige à courir

Mais a-t-on vu de près l’homme de mon pays
A-t-on vu ces milliers de lacs et de montagnes

Ici chacun marche sur des échasses
Nous existons dans un geste instinctif
Naîtrons-nous dans une parole
Quelles marées nous amèneront aux rives du monde

Ce paysage est sans mesure
Cette figure est sans mémoire

————–

I was born from this landscape
I took breath in the silt of the river

The whole world comes knocking at my sides

I hear the world heart beat in my blood

I am memory , I am Future
I tore the sky clarity of my eyes
I opened my hands to the four winds
I take reign over the seasons

River streams linked us together
I will learn the harsh and beautiful phrase of your shores

Your mouth is the beginning of the sea
I foresee a very long patience

The heart full of enigme I dream of a pure sky
My language is a flower in this ground

I will follow the course of the river
I know all yesterday and tomorrow
And today I need to build

Alone and full of love
I unite mouth quivering flank
I join the tree to the earth surprised
I carry all their wedding wishes
My footsteps ignite every season
My breath grows every home
And experience waves off my hand

A double horizon cutting my eyes
Vulnerable I was thrown from the hazards
In my fate eternity is affected me

I open roads I throw bridges
I take pictures of each event
I create a landscape for every age

How could man live here
By what word he would take possession of that soil

The distance is too widw between every man
We have no time to watch the earth

The cold forces us to run

But have we seen nearly the man of my country
Have we seen these thousands of lakes and mountains

Here everyone walking on stilts
We exist in an instinctive gesture
Will We born in a word
What tides will lead us to the shores of the world

This landscape is boundless
This figure is without memory

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *